L'ECOLOGIE

Il y a plus de 1 600 espèces d’araignées différentes en France. C’est de mai à septembre qu’elles sont les plus actives. Il n’y a pas besoin d’aller bien loin pour les trouver, elles sont partout ! On les rencontre sur le coin des fenêtres, dans les maisons et les jardins, sur le bord des chemins, dans les prés, les bois, sur les berges des étangs et même dans l’eau. Elles aiment bien les terrains en friche et les zones humides.

La rencontre d’une araignée est désagréable pour beaucoup d’entre nous. Pourquoi ? C’est une bête sombre, velue, à longues pattes, elle fait des toiles dans les maisons, on se colle à ses fils dans les jardins… En avoir peur sans savoir pourquoi, c’est ce qu’on appelle l’arachnophobie. Pourtant, les araignées n’attaquent pas l’homme. Et beaucoup sont jolies et intéressantes si on sait les regarder.



Si les araignées sont mal aimées, elles sont pourtant utiles : elles mangent les mouches et les moustiques, et beaucoup d’insectes qui s’attaqueraient aux cultures. Elles nous aident dans la lutte biologique, c’est-à-dire dans la protection des plantes sans produits chimiques. Ce sont avec les fourmis les plus importants mangeurs d’insectes sur la terre.

Les araignées ont aussi beaucoup d’ennemis. Manger et être mangé : c’est la chaîne alimentaire. Les grenouilles, les hérissons, les lézards et les oiseaux et de gros insectes comme les guêpes chassent les araignées. Mais surtout les araignées peuvent se manger entre elles, le cannibalisme n’est pas rare…